Depuis quelques jours, le printemps pointe le bout son nez.

Les températures sont plus clémentes. Le ciel est lumineux. Dame nature est boostée.
C’est ainsi que les premiers bourgeons font leur apparition. Pour notre plus grand bonheur à tous !
C’est en me promenant en vélo dans la campagne lorraine que je suis tombée nez à nez avec de l’ail des ours.

Qu’est ce que c’est ?

L’ail des ours est une plante sauvage qui sent et à le goût de l’ail. C’est très subtil et surtout excellent pour la santé.

Quels sont ses bienfaits ?

La nature est très bien faite.

En effet, à la sortie de l’hiver, l’ail des ours :
– permet de stimuler la circulation sanguine et donc d’évacuer les toxines
– a des vertus dépurative, antiseptique et drainante
– est également reconnu pour ses vertus amincissante.
Il est reconnu pour balayer les ballonnements et maux de ventre.

Comment la cueillir et la conserver ?

Difficile de se tromper, l’ail des ours sent l’ail. Je vous conseille de le cueillir avant l’apparition des ses fleurs blanches. Les jeunes pousses sont meilleures. En gros il faut le ramasser à partir de fin février à fin mars.

Couper les feuilles à la racine. Rincer les à grande eau. Mettre les feuilles dans un sac conservation avec une feuille de sopalin. Placer au réfrigérateur.
Attention l’ail des ours est comme la salade. C’est un produit qui est fragile et qui dépérit rapidement.J’affectionne énormément cet ingrédient. Il est un indicateur printanier et il est une excellente alternative à l’ail que l’on consomme toute l’année.
Aujourd’hui je vous propose de le travailler en pesto.

Voici les ingrédients :
– une gros bouquet d’ail des ours
– 85g de parmesan
– 10 cl d’huile d’olive première pression bio
– 40g de pignon de pin
– sel et poivre

Dans un blender, mixer les feuilles d’ail des ours. Assaisonner.

Ajouter le parmesan et les pignons de pin. Puis progressivement l’huile d’olive.
Mettre cette préparation dans une verrine. Conserver au frais pendant 1 à 2 semaines.

Comment cuisiner ce pesto ?

Je vous recommande d’utiliser ce pesto comme base de préparation pour :
– une tartine type bruschetta. Sur un pain aux céréales, mettre du pesto d’ail des ours, puis une tomate séchée et terminer par une tranche de chèvre ou mozzarella
– une pizza. Remplacer votre sauce tomate par ce pesto. Placer des petits légumes du soleil ( courgettes, tomates, poivrons ) sur le dessus pour une version végétarienne.
– dans des pâtes fraîches. Des que vos pâtes sont cuites, mettre du pesto pour assaisonner.
– sur un poisson façon croûte de pesto. Cuire votre poisson à la poêle. Mettre du pesto sur le dessus et placer au four en mode grill pendant 7 minutes.

Ce pesto est une véritable gourmandise qui permet de donner du goût à des recettes simples.
J’ai tellement apprécié cette recette que j’en ai préparé pour mes proches. Histoire de mettre des notes printanières dans les assiettes de toute ma famille 😉

16 mars 2017

La magie printanière

Depuis quelques jours, le printemps pointe le bout son nez. Les températures sont plus clémentes. Le ciel est lumineux. Dame nature est boostée. C’est ainsi que […] Lire la suite
3 mars 2017

Mardi mais pas trop gras

Je ne loupe jamais une occasion de faire découvrir à mes enfants les joies des différentes fêtes. Mardi Gras fait partie des incontournables pour Lou. Elle […] Lire la suite
15 février 2017

Copier coller

Ou presque. J’adore revisiter les gâteaux et petites douceurs de mon enfance. Après les Kangos, j’ai jeté mon dévolu sur une barre chocolatée que j’affectionne tout […] Lire la suite
8 février 2017

Une virée hivernale

On a tous des recettes phares qu’on réalise tout le temps et qu’on dérive selon l’humeur et les envies. C’est le cas de la recette du […] Lire la suite