Simple mais efficace
15 janvier 2017
Quand la chandeleur s’allège !
1 février 2017

Le croque de Dame Catherine

Au vu des chutes des températures c’est le moment ou jamais pour manger des mets plus riches, sans culpabiliser, ou un peu moins.

Je vous propose donc une recette, ni vegan, ni heathly, parce qu’il faut savoir se faire plaisir 😉

Lou est fan des croques monsieur. De mon côté, je ne suis pas adepte de la version « classique » avec 2 tranches de pain et le jambon / fromage au centre. Je trouve ça trop bourratif et cela depuis que je suis toute petite.

Pour remédier à ça, ma maman a élaboré une version avec moins de pain. On n’utilise une tranche de bon pain de campagne comme base. Le jambon et le fromage trouvent leur place mais la présentation n’est pas du tout la même. Enfin, il ne faut pas oublier la muscade râpée en provenance directe de l’ile de la Réunion.

Pour réussir cette version revisitée, il faut de bons produits. J’ai donc opté pour un pain d’épeautre fait par un chef mosellan, du jambon meusien que mon bouché m’a coupé finement et une crème fraiche AOP.

Voici les ingrédients (pour 5 croques ) :

  • 3 tranches de jambon
  • un pot de crème fraiche d’Isigny AOP
  • du gruyère ou autre fromage
  • un pain d’épeautre, de campagne ou aux céréales
  • noix de muscade
  • sel
  • poivre

 

Couper les tranches de jambon en petits carrés. L’idée étant de retrouver un émincé.

Mettre dans un saladier. Ajouter 3 cuillères de crème fraiche épaisse et 2 cuillères de crème liquide. Ajouter 120g de fromage. Mélanger la préparation. Assaisonner avec le sel, le poivre et la muscade.

Couper le pain. Les tranches doivent être assez épaisses.

Enfourner à 200°C pendant 15 minutes. Puis 5 minutes à 200°C en mode grill pour faire dorer le dessus.

Je vous conseille d’accompagner ce croque monsieur d’une salade de jeunes pousses, de carottes et de graines de chia.

Cette recette est facile et très rapide à réaliser. Idéale, lorsqu’on rentre tard le soir et qu’on souhaite faire à manger en deux coups de cuillère à pot.

J’espère que vous prendrez autant de plaisir que nous à partager ce plat qu’on aime beaucoup à la maison.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *