Une nuit dans un nid
28 novembre 2018
Noel en bocal
16 décembre 2018

Road trip sur la côte californienne : Etape 1

C’est à Los Angeles que notre road trip débute.

L’une de mes plus proches amies est franco- américaine. Installée depuis 7 ans à San Diégo, cela fait de nombreuses années que nous devions aller lui rendre visite.

C’est ainsi que le mardi 6 novembre, j’ai atteri à LAX ( Aéroport de Los Angeles).

La cité des Anges et sa banlieue, ce sont 18 millions d’habitants. Une ville immense avec son lot d’avantages et d’inconvénients.

J’ai découvert des cités américaines plus jolies que Los Angeles. Cependant, il règne une douceur de vivre ici. C’est indégniable.

Mi-novembre, le soleil brille. Le thermomètre affiche 25 °C. L’océan pacifique et les étendues de place californienne permettent de faire opérer la magie.

Le premier jour, nous avons décidé de parcourir Venice en vélo. Rien de mieux que de découvrir ce quartier que j’ai particulièrement aimé. Si je devais vivre à Los Angeles, je poserais mes valises ici.

Tout est cool. Les gens, les rues, les surfeurs, les skateboardeurs, les touristes. Dans l’air plane une « coolattitude » qui te contamine et te fait apprécier chaque instant !

Avant de rejoindre San Diègo, nous avons donc profiter de la douceur de vivre de Los Angeles.

Logée au cœur de la Marina, l’emplacement était parfait car même si la ville est immense, nous étions proches du quartier que nous affectionnons, à savoir Venice, et rejoignons aisément les autres quartiers.

Lors de notre séjour, nous nous sommes laissés porter par nos envies, par l’instant, par la vie.

Et voici où le vent nous a emporté….

A Malibu, pour un déjeuner sur la plage au Paradise Cove Beach Café

 

Je vous recommande le burger. Présenté en deux parties sur l’assiette, il est servi avec du bacon frit, et une sauce crème tomate à tomber.

La portion de frites est gargantuesque… Pour le côté healthy, on repassera mais je me devais de goûter à la spécialité 😉

Sur le toit du Peninsula Beverly Hills pour déguster un coktail au Rooftop by JG

Un moment magique que je n’oublierais jamais

Dans les rues de Beverly Hills

Sur les hauteurs de la cité des anges, avec le mythique Hollywood

Pour la petite anecdote, ces lettres ont vu le jour en 1923, pour faire de la publicité pour un promoteur immobilier. Son « Hollywoodland » est sans le savoir devenu le symbole de toute la ville.

Avec le temps, les lettres ont perdu de leur superbe. Pour ne pas qu’elles disparaissent, dans les années 80, quelques stars dont David Bowie, Hugh Heffner ou encore Steven Spielberg ont fait des dons pour les remettre en état. Régulièrement, les stars de cinéma remettent la main au porte-monnaie pour un petit rafraichissement.

Au Griffith Observatory pour admirer le coucher de soleil sur la ville

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *